Posted by: Armel | May 29, 2008

CAMEROUN: LA MORT DU BUSINESS !!

                               

LES RAISONS DE L’EXIL ou LA MORT PROGRAMMEE DU BUSINESS par LA CORRUPTION au CAMEROUN              

(Morceaux choisis des Propos recueillis par Martin Stéphane Fongang et Mba Talla Icicemac

Voici Mr JEAN-BLAISE GWET :” le créateur de la 1ère marque africaine de l’électronique et de l’électroménager (LG Lucky Gwet), plusieurs Camerounais le connaissent plus sous le nom de monsieur ” LG ” pour certains et monsieur ” Lucky Gwet ” pour d’autres. Egalement créateur de la marque de téléphone. ” JET Worldphone ” que plusieurs ménages camerounais utilisent à ce jour. Il fut le 1er sponsor de l’ascension du Mont Cameroun pendant plusieurs années après Guinness Cameroun, et reste le seul Camerounais à l’avoir fait à ce jour”  

Pourtant, il reside desormais en France. Pourquoi ?

“..La première raison qui m’ait poussé à tout abandonner au Cameroun et à partir loin, mais alors loin, a été le découragement total de voir un si beau pays avec des opportunités et richesses multiformes, des hommes hautement qualifiés, brillants et battants, prêts à tout donner pour la gloire et l’honneur de leur pays. Au lieu d’être encouragé à faire plus, à aller de l’avant, à créer des emplois, vous devenez plutôt une cible qu’on doit abattre à tout prix. Vulgairement, ils demandent : ” il veut nous montrer quoi? ”
En voulant faire du bien pour votre pays, vous devenez plutôt la cible de tout le monde, même celle des fantômes à la merci de toutes les tracasseries, aussi bien fiscales, douanières, calomnies, coups bas, de la déstabilisation de votre famille, vos amis, et j’en passe. A la fin, vous vous retrouvez à tourner en rond comme un individu ridicule, qui est obligé de choisir l’une des deux solutions qui lui restent, soit entrer dans la corruption, les sectes et autres réseaux mafieux, soit, quand il est noble et confiant en soi, prendre ses clics et ses claques, dire m… en laissant tout tomber, et recommencer à zéro ailleurs et loin. Voilà comment je suis parti du Cameroun..”

Abus de pouvoir, corruption..

“..Comment un homme peut se lever un matin et dire que vous lui devez 120 millions de Fcfa. Ensuite ce n’est plus 120 millions de Fcfa, c’est 240 millions de Fcfa avec les intérêts de retard. Sans aucune preuve, ni règle . Il ne vous a jamais donné un chèque, il ne vous a jamais fait un quelconque virement bancaire, d’aucun compte que ce soit, encore moins, vous donner des espèces. Rien, aucune preuve, ni trace, ni justificatifs. Il est impensable et anormal que, dans un pays de droit, qu’un homme se lève sans aucun justificatif, et obtienne d’un juge, une hypothèque provisoire sur votre maison. Dans un pays de droit, c’est inimaginable mais vrai au Cameroun.
Voilà un exemple de camerounais méchant dans le vrai sens du terme, qui prouve qu’on vit au Cameroun sur une autre planète. Un homme qui a l’argent, le pouvoir, et les honneurs. Comme si tout cela ne lui suffisait pas, il vous humilie jusqu’au plus bas niveau. Il décide alors de vous tuer en vous laissant la vie sauve..”

Surfacturations, Marchés fictifs..

“…Je prends un cas qui m’est resté à la gorge à ce jour. Lors de la climatisation des services du Premier ministre, à la même époque, j’avais lancé un programme social de climatisation pour tous au Cameroun en mettant en vente le Split à 350 000 Fcfa. J’ai fait une offre au chef du gouvernement de l’époque qui m’a assuré qu’il ne pouvait prendre des équipements ailleurs, compte tenu de mes prix imbattables que j’avais. Malheureusement, entre ce qui se dit et ce qui se fait, c’est le jour et la nuit.
Hé oui, au lieu de prendre des climatiseurs chez moi à 350 000 Fcfa, ils ont acheté les équipements moins performants que les miens, pour lesquels la livraison, en plus, n’était pas conforme, à plus de 2 000 000 Fcfa. Pour un total d’au moins 250 climatiseurs..” 

La TOTALE !

“..Savez vous ce qui m’a poussé un matin à tout abandonner au Cameroun et partir? Je vais vous le dire aujourd’hui. Je lance ma campagne sociale de lutte contre la pauvreté au Cameroun au mois de décembre 2004 en mettant en vente au prix de 135 000 Fcfa CFA le réfrigérateur de 150 litres. La publicité est disponible en dernière page de couverture dans les journaux Cameroun Tribune du mois de décembre 2004. Campagne baptisée “Réfrigérateur pour tous”, devant aider plusieurs ménages camerounais à petits revenus d’avoir, enfin, l’occasion de s’acheter un réfrigérateur.
Le jour même où je lance ma campagne à la radio, télé, et presse, les représentants du fisc se présentent en mon absence dans mon bureau et mes magasins. Ma secrétaire me joint au téléphone, en m’informant qu’ils sont là, avec pour instruction d’encaisser un recouvrement d’impôts, de 3 600 000 Fcfa ou de fermer les magasins.
Je prends le téléphone et demande à ces personnes de me donner 48 heures, le temps que je revienne de voyage. Ils m’ont répété avoir des instructions pour fermer et qu’il n’y avait rien à faire. Ils ont bousculé tous les clients dehors, mis tous les employés dehors et fermé tous les magasins et bureaux.
Dites- vous bien qu’au moment où ma publicité passe à la radio, à la télé, dans les journaux, et tous les jours, les clients accourent pour venir acheter le “Réfrigérateur pour tous”. Que trouvent-ils? Des scellés sur les magasins.
Alors là, mes ennemis voulaient m’atteindre : ils avaient trouvé le bon moyen de blesser mon amour propre. J’ai décidé, depuis ce jour là de tout laisser tomber au Cameroun et de partir loin de ce monde où les gens sont méchants. Les containers de marchandises que j’avais en stationnement au port de Douala, payés d’avance, j’ai décidé de leur en faire cadeau et ne plus jamais en entendre parler du Cameroun.
Voilà comment des fonctionnaires mettent la pression fiscale au Cameroun, contribuant ainsi à la fermeture de nombreuses entreprises, au chômage de plusieurs milliers de Camerounais sans aucune indemnité..”

Une version de cette interview sera publiée dans Mutations ce matin (CLIQUEZ ICI).

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES TRIBULATIONS AUXQUELLES Mr GWET FAIT ALLUSION, CLIQUEZ SUR LES LIENS SUIVANTS:

http://www.luckygwet.com/142603/index.html

http://www.luckygwet.com/142603/165501.html

http://www.luckygwet.com/142603/166201.html

Advertisements

Responses

  1. Il n’y a aucun doute là-dessus. Au Cameroun
    notre problème essentiel est l’omniprésence
    d’un régime néocolonial particulièrement per-
    vers. Croyez-vous que les responsables comme
    ceux-ci,parachutés au sommet d’un pays où ils
    ne gagneraient jamais,mais alors à grand JAMAIS
    la moindre élection sainement organisée,savent
    même simplement ce qu’ils font ? Des idiots !!!
    Le Cameroun est actuellement gouverné par
    des pures débiles mentaux.C’est cela le paradoxe
    dans plusieurs pays en Afrique Noire Francopho-
    ne:des ennemis,les pires ennemis des populations
    se trouvent au sommet de l’Etat à gouverner. Des
    monstruosités comme celles-ci, où on impose aux
    peuples les dirigeants choisis parmi les ennemis
    de ces populations justement,ne s’expérimentent
    qu’en Afrique Noire Francophone seule,et plus
    précisément sur le carré des “fidèles” de la
    Françafrique. Il n’y en a pas ailleurs…
    En 2004,ce sont les magasins où les Camerou-
    nais bradent des réfrigérateurs à toutes les po-
    pulations qu’on ferme. En 2009,ce sont les Jour-
    nalistes qu’on arrête,tabasse.C’est donc les mai-
    sons de presse et d’édition qui sont détruites…Les
    colonisateurs ont toujours interdit l’entreprise
    privée dans les colonies,afin que personne ne con-
    currence les monopoles qu’ils établissent un peu
    partout en vendant aux prisonniers, des denrées
    qui ne supporteraient où que ce soit au monde,
    une véritable concurrence. Est-ce que la France
    vendrait encore un seul produit industriel dans
    ses colonies, si elle n’interdisait jusqu’à
    maintenant l’accès à ces marchés des produits
    industriels chinois comme les trains et les avions?
    Elle ne vendrait absolument rien ! C’est le colonisateur qui étend directement ou par réître
    interposé,les interdictions de manufacturer.
    On voit très bien maintenant, que les colonisés
    reprennent cette interdiction à leur compte. Après,
    ce sont ceux-là mêmes à ne pas supporter la
    concurrence où que ce soit parce qu’ils savent
    que l’homme noir est supérieur,à prétendre que
    nous aurions besoin de l’aide de qui que ce soit,
    et serions pauvres… Tas de bougres !

  2. C’est exact.Les pays colonisés sont frappés
    de ce qu’on appelle l’interdiction de manu-
    facturer. Le sous-développement dans ces
    conditions n’est donc que la manifestation
    locale d’une volonté dictée de l’extérieur,com-
    me c’est malheureusement le cas pour le
    Cameroun dont parle en ce moment M.Gwet.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: