Posted by: Armel | April 23, 2008

ELECTRICITE EN AFRIQUE: L’AUTRE CRISE !!

Un Fait clair c’est que L’Afrique est le continent le plus faiblement électrifié !!

Seulement 23% de la population a accès au réseau électrique en Afrique Sud-Saharienne. Ce genre de statistiques cache bien des choses. En effet, le probleme d’électricité en Afrique noire ne provient pas de l’absence de production d’énergie. Les populations des grandes villes en Afrique sont constamment victimes de coupures électriques. De Lagos a Bafoussam, nul n’est garanti d’avoir le courant electrique en continu (parfois meme lors de moments cruciaux). Cette pandemie a déja propulsé le marché des generateurs a gasoil a des niveaux records. Il est tres courant de prevoir par exemple un groupe électrogène en relais dans la plupart des entreprises et pour les grandes cérémonies.

Que se passe t’il donc? pourquoi depuis des années, malgré la construction de nouveaux barrages hydro-électriques et les saisons pluvieuses, l’électricité est non seulement toujours excessivement chère mais aussi insuffisante? Comment expliquer que meme dans les pays d’Afrique de la zone équatoriale, les populations soient contraintes de subir rations, coupures, et parfois supsensions pour des journées entieres du courant électrique?

En Afrique du Sud tout comme au Cameroun, les populations subissent tout simplement les effets de la libéralisation et de l’économie de marché ! Au cameroun, la societé AES-SONEL détient le monopole de la fourniture et la distribution du courant électrique. Mais elle est egalement au service de ses clients, le plus grand de tous ses clients réunis est ALUCAM (du groupe RIO TINTO) et ALUCAM consomme environ 45%-50% de la production électrique du Cameroun. En ce moment, ALUCAM a en projet de booster sa capacité de production de 87000 tonnes d’aluminium a 300 000 tonnes ! Une augmentation de la production de cette envergure demande clairement un surplus d’energie que AES-SONEL devra combler d’une maniere ou d’une autre. Avec une consommation pareille, il est clair que les besoins d’ALUCAM passent  avant ceux de la population de tout un Pays. ALUCAM fait essentiellement vivre AES-SONEL et grace aux accords tarifaires entre les deux compagnies, le Kilowat d’electricité coute moins cher que le celui offert aux habitants au taux résidentiel. Par ailleurs, ALUCAM paye sa consommation a l’avance. Nous convenons tous que les pauvres habitants ne font pas le poids devant le géant economique que represente ALUCAM qui est LA PRIORITE.

Cette situation se repete dans beaucoup de pays émergents et notamment en Afrique du Sud ou les compagnies minieres ont absorbé la majorité de la production électrique au point d’arriver a la crise actuelle.

Advertisements

Responses

  1. C’est la ou intervient les gouvernements responsables qui ont une vision et un cahier de charge qu’ils entendent faire respecter pour le bien etre de ceux qui ne peuvent pas se defendre (le peuple). Nous ne sommes pas victimes d Alucam ni de Aes Sonel mais du manque de volonte politique de faire respecter les accords de concession signes entre l Etat et AES Siroco.

  2. Les énergies vertes , solaires notamment seraient une intéressante alternative. Investissement lourd certes (quoique!) mais rentable sur le long terme. Mais un indispensable prérequis : la volonté politique. Pas gagné!


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: